8 dates qui ont marqué l’histoire de la Bourse de Paris

Pablo René-Worms
July 13, 2021
 · 
5 minutes
 · 
Vivid Invest

Saviez-vous que la faillite d’un Écossais était indirectement à l’origine de la création de la Bourse de Paris, ou encore qu’aucune femme n’a pu y mettre les pieds avant 1967 ? En presque trois siècles d'histoire, le siège de la finance française a vécu son lot de péripéties. Intéressons-nous à son histoire et à son évolution depuis sa création.


1540 : La Bourse de Paris, ah non celle de Lyon


Dans cet État centralisé par excellence qu’est la France, on aurait pu penser que la première bourse à voir le jour aurait eu pour lieu Paris. Mais non, en 1540 c’est dans l’ancienne capitale des Gaules, Lyon, que la première bourse française prend place. On y négocie essentiellement des effets de commerce et d'escompte (pour simplifier grossièrement, des reconnaissances de dettes sous forme d’ancêtre des chèques).



1716-1724 : Créer une bourse pour lutter contre la spéculation


Attention, mini cours d'histoire de l’économie ! Vous vous rappelez quand on vous disait que la création de la Bourse de Paris était intimement liée à la faillite d’un banquier écossais ? 

Pour simplifier, en 1716 le pouvoir royal décide de confier les rênes des finances de la France à l’aventurier, économiste et banquier écossais John Law, afin de régler les problèmes de dette du royaume. Ce dernier va mettre en place le “Système de Law”, qui consiste à remplacer la monnaie du moment (des pièces d’or et d’argent) par de la monnaie papier (l’ancêtre de nos billets de banque), via la création d’une banque d’État. Le système fonctionne si bien que la valeur de ces nouveaux billets va dépasser celle des métaux précieux.

Quel rapport avec la création de la Bourse de Paris me direz-vous ? Et bien, le succès de John Law lui a valu de se créer un certain nombre d’ennemis qui voulaient sa perte. Ces derniers manipulent les cours d'échange entre la monnaie papier et les métaux précieux en les faisant multiplier par 40 en une seule année, puis prennent leurs bénéfices. Conséquence : la panique envahit les marchés. La banque n'a alors pas assez de métaux pour rembourser tous les investisseurs et c'est la banqueroute en 1720.

Oui, mais la Bourse de Paris dans tout ça ? Quatre ans plus tard, en 1724, l’économie française est toujours sous le choc de la faillite du Système de Law. De son côté, le pouvoir se dit qu’il serait temps de mettre un peu d’ordre dans tout cela, afin de lutter contre la spéculation sauvage. D’où la création le 27 septembre 1724 de la Bourse de Paris par arrêté Conseil d’État du roi. Seuls les agents de change seront alors autorisés à faire le négoce de titres financiers (principalement des obligations d’État) et seront rassemblés en plein cœur de Paris, rue Vivienne.



1826 : Home, sweet home


Plus d’un siècle après sa création et après de multiples déménagements un peu partout dans la capitale, la Bourse de Paris élit domicile au Palais Brongniart, du nom de son architecte, également auteur des plans du célèbre cimetière parisien du Père Lachaise. Le créateur des lieux n’assistera pas à l’inauguration du bâtiment qui porte son nom puisqu’il meurt en 1813 et sera enterré au… Père Lachaise.


1886 : Attentat manqué


Le 5 mars 1886, la Bourse de Paris connaît une grande frayeur. Krach boursier ? Que nenni. Ce jour, Charles Gallo, un anarchiste déjà condamné pour fausse monnaie, lance une bouteille d’acide depuis les galeries supérieures dans la corbeille de la Bourse, puis tire trois coups de feu. Heureusement l’acte ne fera aucun blessé. Charles Gallo, lui, sera condamné à 20 ans de travaux forcés.

1967 : Et les femmes alors ?


243 ans. C’est le temps qu’il aura fallu pour que les femmes soient enfin autorisées à accéder à la corbeille de la Bourse de Paris, ce lieu où tout se fait et se défait. En effet, depuis la création de la bourse en 1724, le règlement de celle-ci en interdit l’accès aux femmes. Une interdiction confirmée à deux reprises au début du XIXe siècle en 1801 et 1816 et jamais remise en question jusque là. Il faudra attendre 1967 pour que le règlement intérieur des lieux soit modifié, et qu’enfin cette discrimination soit enfin abolie.


1988 : Adieu palais Brongniart


Avec le développement des marchés électroniques, le Palais Brongniart perd peu à peu de sa substantifique moelle. Développé à la fin des années 80, le Système CAC pour Cotations Assistées en Continue met fin petit à petit au principe de la criée. En effet, à l'origine, les opérateurs se plaçaient autour de corbeilles pour échanger les titres. Ces corbeilles avaient le mérite de créer une émulation dans ce lieu, mais ne pouvaient concurrencer les échanges électroniques en termes de vitesse. Le 6 avril 1998, le Palais Brongniart est finalement abandonné par les marchés financiers et devient un lieu d'exposition et de conférences.



2000 : Oui, les bourses aussi peuvent fusionner


Euronext. Ce nom vous dit peut-être quelque chose. Il s’agit ni plus, ni moins que de la principale place boursière de la zone euro. Le groupe, issu de la fusion des Bourses de Paris, Bruxelles et Amsterdam, est créé le 22 septembre 2000, avec pour objectif de tirer parti de l’harmonisation des marchés financiers de l’Union européenne, suite à la mise en service de l’euro. Coté en bourse depuis 2001, le consortium propose aujourd’hui plus de 1 450 titres différents représentant une capitalisation boursière de plus de 4 500 milliards d’euros.


2007-2014 : Fusion, acquisition, divorce


On vous parlait juste avant de la création du groupe Euronext en 2000.  Et bien, il ne va falloir attendre que sept petites années pour qu’une nouvelle fusion transforme le paysage des marchés boursiers. Après avoir refusé une offre de la Deutsche Börse, Euronext décide de s’allier au marché le plus emblématique au monde : le New York Stock Exchange (NYSE). Un nouveau géant transatlantique est né : NYSE- Euronext. Un mariage qui ne durera pas longtemps, puisque le groupe racheté en 2013 par l’américain Intercontinental Exchange (ICE) va être coupé en deux. L’action de l’entité Euronext, refait son apparition sur les marchés dès 2014 en tant que société indépendante.

Inspired? Try this!
Open your free account now and start saving every day.
Inspiriert? Probiere es selber!
Öffne jetzt dein kostenloses Konto und fang an täglich zu sparen.
Ceci vous inspire-t-il? Faites un essai!
Ouvrez maintenant votre compte gratuit et commencez à épargner tous les jours.
¿Inspirado? ¡Prueba esto!
Abra su cuenta gratuita ahora y comience a ahorrar todos los días.
Ispirato? Prova questo!
Apri subito il tuo account gratuito e inizia a risparmiare ogni giorno.