Aurais-je un jour les moyens d’acheter une maison ?

Oliver Sachgau
July 13, 2021
 · 
6 minutes
 · 
Vivid Invest

Voici de quoi vous mettre en colère : si vous étiez né dans les années 1950, vous pouviez, à l'âge de 20 ans, vous offrir une maison avec un salaire moyen. Les prix inabordables des appartements et des maisons auxquels vous êtes habitués n'existent vraiment que depuis quelques décennies, lorsque les prix de l'immobilier sont montés en flèche tandis que les salaires sont quasiment restés au même niveau, compte tenu de l'inflation.

Source : FNAIM

Les avantages de l'achat par rapport à la location sont clairs : au lieu de donner de l'argent à quelqu'un, vous l'investissez dans un bien immobilier dont vous êtes propriétaire, dans le but de ne plus payer de loyer un jour, et même de gagner de l'argent lorsque la valeur de ce logement augmentera.

C'est l'un des plus gros problèmes financiers de cette génération : L’accès à la propriété est devenu inabordable pour tous ceux qui ne bénéficient pas d’un héritage conséquent ou qui ne font pas partie des 1 % de salaires les plus élevés.

Y a-t-il donc un espoir pour ceux d'entre nous qui veulent un jour devenir propriétaires ? Penchons-nous sur la question.


Comment fonctionne l’achat d’un bien immobilier ?


Quand il est question de ce dont on a besoin pour s'offrir une maison, il y a deux aspects à prendre en compte : être en mesure d'épargner suffisamment pour faire un premier versement ou acompte assez important et avoir les moyens de payer les mensualités du crédit. Ces deux éléments sont primordiaux, mais la somme nécessaire pour le premier versement est souvent l’obstacle le plus important pour les futurs propriétaires.

Si cela ne vous dit rien, un acompte est la somme d'argent que vous versez à l'avance lorsque vous achetez une maison. Disons que le domicile que vous souhaitez vous procurer coûte 500 000 euros. Vous pouvez décider de verser un acompte de 20 %, soit 100 000 euros dans ce cas, et de contracter un prêt hypothécaire pour le reste. Plus l'acompte est élevé, plus le coût mensuel du remboursement du prêt hypothécaire est faible.

La plupart des acomptes varient entre 10 et 20 % du prix total d'achat, mais vous pouvez tout à fait verser un premier versement plus important si vous le souhaitez.

Viennent ensuite les mensualités du crédit. Elles sont en quelque sorte similaires au loyer que vous payez, sauf qu'au lieu d'être versées à un propriétaire, elles sont versées à la banque pour rembourser votre prêt. En plus de l'argent que vous avez emprunté, vous devrez payer des intérêts, qui peuvent varier en fonction du type d'accord que vous avez avec votre banque et des taux d'intérêt en vigueur dans votre pays. (Pour en savoir plus à ce sujet, lisez notre article sur les taux d'intérêt ici.) Il existe également différentes durées de remboursement - généralement de 10 à 30 ans. Plus la durée est courte, plus vos paiements seront élevés, mais plus vite vous aurez remboursé votre maison et pourrez vivre sans nouveaux versements.

Si vous voulez vous amuser à voir à quel genre de mensualités vous pouvez vous attendre, il existe de nombreux simulateurs de calcul de crédit immobiliers, dont celui-ci.


D’accord mais comment puis-je m’offrir un logement ?


Jusqu'à présent nous avons uniquement décrit le fonctionnement des prêts hypothécaires. Penchons-nous donc sur la question de savoir si ces derniers sont abordables et comment.

Votre première préoccupation sera de pouvoir verser un acompte. Si vous vivez dans une grande ville d'Europe, le prix d'achat sera probablement supérieur à 400 000 euros, même pour un petit appartement. Cela signifie que même un acompte de 10 % représenterait 40 000 euros. Si vous partez de rien, économiser une telle somme peut prendre du temps - même si vous mettez de côté 500 euros par mois, cela vous prendra plus de 6 ans.

C'est là que les choses se gâtent : dans six ans, vous devrez probablement mettre de côté plus que 40 000 euros parce que les prix des logements auront augmenté. Vous devrez donc ajouter ce montant en plus de ce que vous épargnez chaque année. En France, par exemple, les prix des logements ont augmenté de près de 12,5% entre 2014 et 2020. Les 40 000 euros dont vous auriez eu besoin en 2014 deviennent donc soudain 45 000 euros.

Une fois que vous avez défini le montant de votre premier versement, l’étape suivante consiste à calculer les mensualités de votre crédit immobilier. En vous aidant du simulateur de crédit immobilier, vous pouvez vérifier le montant que vous aurez à verser chaque mois en fonction du montant du capital que vous souhaitez emprunter. Dans ce cas, les règles à suivre pour déterminer si vous pouvez vous permettre de payer votre emprunt sont les mêmes que pour le loyer : vous ne devriez pas dépenser plus d'un tiers de votre revenu mensuel net, et en aucun cas pas plus de la moitié.

Pour un appartement coûtant 400 000 euros, en utilisant le calculateur ci-dessus, vous pourriez envisager des paiements facilement supérieurs à 1 400 euros, ce qui signifie que vous devriez disposer d'un revenu mensuel net d'environ 4 200 euros.


Une pointe d’optimisme


Super, donc il n'y a que des mauvaises nouvelles ?

Pas tout à fait. Même si les prix sont élevés et que les salaires n'ont pas progressé au même rythme, il vous reste des options.

La première consiste à chercher une maison située en dehors d'une grande ville. Dans les banlieues et les petites villes, les prix des maisons ont tendance à être encore plus bas que dans les grandes zones urbaines. Vous pouvez aussi généralement obtenir des maisons plus grandes pour le même prix, car le terrain n'est pas aussi cher que dans les villes à forte densité.

Ensuite, il y a l'investissement. Si vous parvenez à investir votre argent et à en tirer un bon rendement chaque année, vous pouvez le faire fructifier plus rapidement que les prix des biens immobiliers. Vous pourrez ainsi épargner suffisamment et plus rapidement pour vous permettre de verser un acompte d’un montant plus important. Rappelez-vous l'exemple que nous mentionnions plus tôt. Nous vous disions qu’il faudrait compter six ans pour économiser 40 000 euros en mettant de côté 500 euros par mois. Si vous investissiez cet argent et obteniez un rendement de 8 % chaque année, vous pourriez économiser cet argent plus rapidement.

 Bien entendu, cela suppose que votre investissement ne perde pas de valeur, et n'oubliez pas qu'investir comporte toujours un risque. Mais un bénéfice de 8 % est considéré comme réaliste par les investisseurs, même pour les actifs considérés comme étant moins risqués.

Alors oui, il n'est pas facile d'acheter une maison sur le marché actuel. Mais cela ne signifie pas que c'est impossible. Si vous avez la chance de pouvoir économiser de l'argent et de l'investir judicieusement, l'accès à la propriété est peut-être à portée de main.

Inspired? Try this!
Open your free account now and start saving every day.
Inspiriert? Probiere es selber!
Öffne jetzt dein kostenloses Konto und fang an täglich zu sparen.
Ceci vous inspire-t-il? Faites un essai!
Ouvrez maintenant votre compte gratuit et commencez à épargner tous les jours.
¿Inspirado? ¡Prueba esto!
Abra su cuenta gratuita ahora y comience a ahorrar todos los días.
Ispirato? Prova questo!
Apri subito il tuo account gratuito e inizia a risparmiare ogni giorno.